Le Géo-référencement, qu'est ce que c'est ?

Une définition rapide, une pratique précise 

Le Géoréférencement des réseaux enterrés est une prestation qui permet de lier a un point topographique de nombreuses informations et directement ses coordonnées géographiques (x, y, z). 

Un point topographique est un report sur plan des coordonnées géographiques, planimétriques et altimétriques, basé sur le système national de référence.

Le but est de repositionner avec exactitude, dans l’espace, les réseaux détectés et de produire une cartographie, le tout en fonction de la classe de précision. 

Cette pratique est devenue fondamentale, pour faciliter les travaux et les rendre plus sécurisé. C’est d’autant plus vrais depuis la mise en place de la réforme DT/DICT du 1er juillet 2012 et qui impose aux exploitants de réseaux (électricité, gaz, etc.) d’être en mesure de fournir des plans. 

Techniques et outils pour relever et géoréférencer les réseaux

La cartographie des réseaux est créée d’après le relevé topographique des tracés au sol,  que l’opérateur de détection a permis de mettre en luminaire.

L’opérateur de détection fait son marquage-piquetage des réseaux, qu’il matérialise au sol afin de permettre leurs identifications . Cependant le tracé au sol étant temporaire, il s’efface dans le temps. 

Pour que les informations de la détection de réseaux enterrés soit une véritable valeur ajoutée, le levé géoréférencé doit alors être dans un système de projection (Lambert 93, Lambert III grille) dans le but de les intégrer dans les SIG (Système d’Information Géographique). 

Le relevé doit être réalisé en trois dimensions (X et Y pour la planimétrie, Z pour l’altimétrie).

 Elle est ensuite utilisée comme support de travail pour les études (infrastructures, voiries et réseaux divers, etc.), la gestion (SIG), l’exploitation, et la maintenance.

Ces relevés terrain doivent respectés des normes de précision :

  • Classe A : incertitude inférieure ou égale à 40cm s’il est rigide ou à 50cm s’il est flexible
  • Classe B : incertitude maximale de localisation supérieure à celle relative à la classe A et inférieure ou égale à 1,5m
  • Classe C : incertitude maximale de localisation supérieure à 1,5m ou si son exploitant n’est pas en mesure de fournir la localisation correspondante

 

  1. Quels méthodologies et matériels utilisés ?

Dans un premier temps, tous les plans fournis avec les DICT sont analysés puis un repérage visuel de tout ce qui peut apporter des informations sur la présence de réseaux (regards, coffrets, affleurements, chambres de tirage, etc.) est effectué.

Dans un second temps, l’opérateur utilise son matériel :

  1. Un détecteur d’ondes électromagnétiques  Vivax-Metrotech Vloc 3 Pro – Utilisé pour localiser les réseaux enterrés conducteurs
  2. Un radar de sol ImpulseRadar PintPoint 2R – Utilisé pour repérer les réseaux enterrés non conducteurs (peut s’utiliser également pour les réseaux conducteurs)
  3. Un récepteur GPS Trimble – Utilisé pour le géo-référencement des réseaux enterrés : offre une précision suffisante en planimétrie (coordonnées X la latitude,  Y la longitude ; et Z altimétrie ) afin de respecter la loi relative aux classes de précision des réseaux enterrés.
 
  •  

 

Quelles informations sont déterminées ?

  • Nature du réseau géoréférencé
    • Canalisation d’eau
    • Conduite de gaz
    • Réseau Telecom
    • Câblage électrique
    • Fibre optique
    • Assainissement (eaux usées)
    • Eclairage public
    • Signalisation routière et tricolore
    • Pipeline d’hydrocarbures et de produits chimiques
    • Réseaux d’eaux pluviales
    • Etc.
  • Géolocalisation du réseau à l’aide de coordonnées
    • X : Longitude
    • Y : Latitude
    • Z : Altitude (et profondeur)

Plan & SIG

Les informations retransmises

En fonction des besoins du client, il est possible de fournir de façon non exhaustive toutes les informations sur le réseau cartographié qu’il souhaite.

En effet, le formulaire de saisie des données terrain, est totalement personnalisable afin de s’adaptés à l’activité et au besoins du client.

Les données incrémentés point par point  dans les réseaux géoréférencés, pourront alors participer soit à l’actualisation de plans ou bien être positionnés sur n’importe quel fond de plan et même intégrés à un Système d’Information Géographique (SIG) existant.

 

Nos prestations 

 

Quelque soit votre demande, nous saurons y répondre.

  • Reports ou corrections sur plans dans la mesure où un fichier au format DWG (Autocad) est disponible.
  • Enrichissement ou actualisation des données des SIG (Système d’Information Géographique).
  • Fournir des coordonnées GPS brutes, avec topographie des réseaux enterrés (levé sur le terrain et DAO) à la géomatique des réseaux enterrés.
Logo noire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*